OQaPI
Les techniques de contraste de phase (Zernike, Nomarski, DPC) fournissent des images qui s'apparentent à la dérivée de la phase des objets.
L'analyse visuelle de ces images peut entrainer des erreurs d'interprétation. L'exemple ci-dessous montre l'image de DPC d'un réseau de micro-cuvettes gravées dans une lame de silice :
Image de DPC d'un réseau de micro-cuvettes (à gauche) et profil d'intensité (à droite).
Image de phase d'un réseau de micro-cuvettes (à gauche) et profil d'intensité (à droite).
Le logiciel OQaPI permet de reconstruire très simplement des images de phase à partir de 4 images de relief enregistrées avec µLight.
OQaPI peut être utilisé en combinaison du logiciel gratuit ImageJ comme un plugin :
Selon les choix de reconstruction, OQaPI fourni :
  • QPI  : des images de phase dans une pile ;
  • DPC : une image de contraste de phase différentiel ;
  • BF   : une image fond clair super-résolue.
Exemple d'images retournées par OQaPI et leur utilisation avec ImageJ.
Les informations contenues dans les différentes images sont complémentaires et peuvent être utilisées conjointement. Par exemple, les images ci-contre représentent un grain de pollen coloré en fond clair (A) et en image de phase (B) avec OQaPI.

Pour cet exemple, on a une décomposition non ambiguë de l’absorption et de la phase. 
 
La bonne qualité de couleur de l'image de fond clair permet de repérer les régions qui ont retenu le colorant.

La résolution spatiale de l'image de phase est très élevée et permet de repérer des  détails très difficiles à voir dans l'image en fond clair. 

La combinaison des deux techniques permet d'extraire plus d’informations d’un même échantillon que par la seule observation conventionnelle en fond clair.